Semaine 26: n’oubliez pas la porte ouverte…

Chaque année, c’est la même. Nous prévoyons de planter les poireaux en semaine 24 et les choux en semaine 25. Notre organisation est au top. Eh bien, vous pouvez être certain que l’un aura du retard ou l’autre de l’avance. Parce que c’est plus fun quand Super Carlos court partout… surtout que cette année, Laure 

Lire la suite…

Panier de légumes bio de la SARL Renard: semaine 26

Nous sommes au milieu de l’année. Les tomates ne sont pas encore rouges, les concombres commencent à peine et poivrons, aubergines servent de maman aux pucerons… Donc pour le moment, de la courgette, et en grosse quantité pour les grands paniers. Des oignons blancs dont, par pitié, utilisez le feuillage comme ciboulette ou faites les 

Lire la suite…

Semaine 25: et l’anarchie commence à régner…

Le combo gagnant est l’herbe avec la pluie… le petit coup de soleil nous permet juste de nous noyer sous elle… le sol est encore trop humide pour que nous laissons les fraisiers à côté de la vilaine herbe qui lui donne de l’ombre. Les haricots crient à l’aide, à moitié étouffés par ces vilaines 

Lire la suite…

Semaine 24: ne penser plus quà la porte ouverte…

Cette semaine, nous avons eu de l’eau (beaucoup), du vent (beaucoup), du soleil (très peu) et l’envie de s’abriter dans les serres… Les bonnes surprises étaient les petits pois et les haricots, ainsi que le nouveau carré de fraises où pour savoir quelles variétés reconduire, nous nous obligeons à goûter. Notre deuxième tour de taille 

Lire la suite…

Panier de légumes bio de la SARL Renard: semaine 24

Les carottes perdent leurs fanes, les courgettes sont assez nombreuses pour tous, les pommes de terre toujours absentes mais se rattraperont plus tard et les petits pois esquissent leurs premiers pas. La salade ne grossit pas, les betteraves nombreuses, la tétragone envahissante. Le fenouil est monté, le chou rave a tiré sa révérence pour cet 

Lire la suite…

Semaine 23: une semaine avec du piquant…

Les orties ont de multiples vertus. Avouons-le, celle que nous connaissons le mieux dans les champs est celle de facilité notre circulation sanguine à chaque fois que nos bras en croise une… Pourtant, nous avons la sensation de passer notre temps à les enlever du bord de nos serres. Manifestement nous imaginons plus que nous 

Lire la suite…